jeudi 27 décembre 2012

Votre animal souffre de :

- Maladie chronique (troubles quasi permanents : allergie, arthrose, rhumatisme, maladie immunitaire),
- Affections récidivantes (rechutes fréquentes : infections cutanées, cystites, vomissements, diarrhées),
- Troubles du comportement (peur, agressivité, malpropreté)
- Maladie grave (cancer, Leucose, autre)
- Vieillesse (fatigue, manque d'entrain, insuffisance cardiaque, insuffisance rénale)

Des techniques naturelles peuvent vous aider:

Homéopathie
                    Aromathérapie
                                   Acupuncture
                                                   Micronutrition
                                                                     Phytothérapie

                                                   Docteur Anaïs Le Tréguilly -  anaisltvet@gmail.com
                                                   Vétérinaire homéopathe
                                                   Consultations sur Rendez-vous   


dimanche 23 décembre 2012

L'Homéopathie est une médecine basée sur l'observation.

L'homéopathie est une médecine de l'expérience. Elle repose basée sur l'observation des effets de substances diluées et dynamisées sur les êtres vivants (humains, au départ, puisque l'observateur expérimentait le produit sur lui-même). 
La grande richesse de l'homéopathie est qu'elle considère l'individu comme une entité à part entière : chacun réagit par rapport à son milieu et à ses agressions à sa façon, avec ses ressentis, avec son historique personnel, familial, et épidémiologique. Elle ne traite donc pas seulement le corps, ou une partie du corps, mais tout l'être souffrant, corps, coeur et esprit.

L’homéopathie n’est ni « la médecine par les plantes », ni de la phytothérapie, ni toujours une médecine douce (il y a parfois des aggravations).



L’homéopathie est une doctrine médicale née au 18° siècle dans l’esprit de Samuel Hahnemann  à une époque où les diagnostics médicaux  péchaient par leur imprécision. La médecine d'aujourd'hui a fait de gigantesques progrès en ce sens, mais elle est découpe trop le corps en morceaux, alors que l‘être vivant (humain ou animal), reste une entité globale, un individu unique. 
Les deux médecines se complètent : la médecine classique, et notamment la chirurgie est particulièrement efficace et souvent nécesaire. En revanche, elle reste très insuffisante pour la prévention des récidives, le renforcement des défenses immunitaires, et toutes les pathologies chroniques en général. L’homéopathie, ainsi que les médecines naturelles (alimentation, micro nutrition, phytothérapie, acupuncture), prennent là toute leur place, pour le plus grand bienfait de tous.

Par la suite, l'approche hahnemanienne s'est enrichie des apports des générations de médecins homéopathes. Aujourd'hui, c'est toujours le cas, grâce à la recherche effectuée par certains laboratoires, d'autres chercheurs isolés, et aussi des groupes de travail libéraux.
C'est une médecine individualisée, d'où l'intérêt d'établir un bon dialogue avec son homéopathe vétérinaire ou médecin. Autant lui communiquer des signes exploitables.

L'homéopathie utilise aussi bien les plantes (Arnica montana), les minéraux (Calcarea carbonica), les métaux (Plumbum), que des matières animales (Apis mellifica), ou des médicaments (Phénobarbital).  Les CH qui suivent le nom du produit
signifient Centésimale Hahnemannienne. Elles correspondent à des dilutions et dynamisations différentes : les basses dilutions (jusqu'à 5 CH ) soignent des indispositions dites locales; les moyennes (5à 7 CH) traitent des symptômes locaux et régionaux (ex: mal de gorge avec réaction ganglionnaire, et température modérée); et les dilutions hautes (9 à 30 CH) sont réservées à des symptômes durables, ou psychologiques. Ils doivent être choisis avec art.